duendepr.com actualité Didier Faustino

[2016] HBIV-CONTINUUM©David_Boureau-06

À l’occasion du lancement, à Paris, de la collection de Haute Bijouterie dessinée par Pierre Hardy pour la Maison Hermès, Didier Fiuza Faustino est invité à dessiner et concevoir la mise en espace de ces pièces uniques dans l’atmosphère donnée par le titre « HBIV-Continuum ». Didier Fiuza Faustino et son installation Cosmogonie. La cosmogonie est la science de la création des objets célestes mais aussi, la portion de mythologie qui raconte la naissance du monde et des Hommes. Pour sa collaboration avec Hermès et Pierre Hardy, Didier Fiuza Faustino a choisi de saisir le thème de la nouvelle collection Haute Bijouterie centrée sur l’expression du temps, pour redessiner l’intérieur de la boutique Hermès, rue du Faubourg Saint-Honoré, dans une ligne futuriste. Pas moins de douze écrins contenant les bijoux sont disposés de manière à former un cercle parfait, Faustino introduit là une représentation élémentaire du concept de temps.

Lire la suite…

 
_DSC4909
La Maison Magique est un projet conçu pour la Maison de la culture du Japon à Paris par l’Atelier Bow-Wow (Yoshiharu Tsukamoto, Momoyo Kaijima et Yoichi Tamai, Tokyo) et Didier Fiuza Faustino (Bureau des Mésarchitectures, Paris). Ces architectes explorent depuis longtemps la question de l’habitat en inventant des « machines /habitats » innovantes et souvent provocantes. Pour le 2e volet du cycle d’expositions Transphère, ils collaborent à la création d’un « environnement magique ». Lire la suite…
 

FAUSTINO_MCJP_2016_01

La Maison Magique est un projet conçu pour la Maison de la culture du Japon à Paris par Didier Fiuza Faustino (Bureau des Mésarchitectures, Paris) et l’Atelier Bow-Wow (Yoshiharu Tsukamoto, Momoyo Kaijima et Yoichi Tamai, Tokyo). Ces architectes explorent depuis longtemps la question de l’habitat en inventant des « machines/habitats » innovantes et souvent provocantes, qui portent un regard neuf sur les définitions de l’architecture jusqu’ici établies. Leurs recherches sur les conditions de vie dans les villes contemporaines sont artistiquement subversives et socialement engagées.  Lire la suite…

 

[FAUSTINO] Les_Racines_du_mal_03

Á  l’initiative du Magasin – Centre  d’Art Contemporain, le lampadaire public « Les Racines du Mal » signé Didier Fiuza Faustino est prêté par le Centre National des Arts Plastiques à la Ville de Grenoble pour être implanté dans le square des Fusillés pendant 5 ans. Les Racines du mal (titre éponyme d’un roman d’anticipation écrit par M. G. Dantec en 1995) est un lampadaire public dont la base tentaculiare s’ancre au sol. À la différence d’un réverbère normal, qui a une base minimale, la base de l’œuvre forme une sorte de dôme virtuel sous lequel des sièges ou d’autres meubles urbains peuvent être disposés. Lire la suite…

 

[FAUSTINO] Misarchitectures_Book_01

Le livre monographique Misarchitectures réunit, pour la toute première fois, l’ensemble du travail de Didier Faustino. En présentant un corpus d’images photographiques et de dessins ainsi qu’une proposition textuelle prenant la forme de plusieurs essais indépendants, cette monographie-manifeste souligne le positionnement de l’oeuvre de Faustino : celui de l’exploration politique et éthique des conditions de construction d’espaces dans le cadre d’une architecture et d’un urbanisme socio-culturel, et plus encore, celui d’ une critique de la place du corps dans l’espace privé et l’espace public. Lire la suite…

 

[FAUSTINO] Transformers_01

Jusqu’au 28 mars 2016, le Museo Nazionale delle arti del XXI secolo (MAXXI), à Rome, dévoile une exposition de groupe sous le commissariat de Hu Hanru réunissant le franco-portugais Didier Faustino, le coréen Choi Jeong-hwa, l’italien Martino Gamper et le mexicain Pedro Reyes. Intitulé « TRANSFORMERS », le projet prend la forme d’une opération critique, selon Hu Hanru, en choisissant de porter l’accent sur la relation intime entre art et design, telle « une tension, un processus de stimuli réciproque, versant de l’un à l’autre afin de faire naître des solutions, d’exprimer des fantaisies intellectuelles ainsi que l’ingéniosité de chaque instant, en réponse au quotidien ». Lire la suite…

 

[FAUSTINO]Vortex-Populi02_credit_Guillaume_Viaud

Depuis le 12 septembre 2015 et jusqu’au 3 janvier 2016, le MAGASIN, Centre National d’Art Contemporain à Grenoble, consacre une exposition personnelle à Didier Faustino, architecte, artiste, fondateur du Bureau des Mésarchitectures. Didier Faustino développe un travail protéiforme mêlant architecture, performance, installation, vidéo, design, scénographie… Intitulée « Des Corps & Des Astres », cette exposition monographique offrira un territoire à la fois individuel et collectif. Lire la suite…

 

Vortex_Populi

À partir du 12 septembre 2015 et jusqu’au 3 janvier 2016, le MAGASIN, Centre National d’Art contemporain à Grenoble, consacre une exposition personnelle à Didier Faustino, architecte, artiste, fondateur du Bureau des Mésarchitectures. Il développe un travail protéiforme mêlant architecture, performance, installation, vidéo, design, scénographie… Intitulée « Des Corps & Des Astres », cette exposition monographique offrira un territoire à la fois individuel et collectif. Par son regard critique, Faustino posera la structure de l’exposition à l’image d’une prolifération incessante de formes sur les 1700 m2 du centre d’art grenoblois. Ces formes ou narrations hybrides questionneront l’organisation des systèmes sociaux qui régissent les échanges entre les individus et par-là même notre capacité de perception du corps politique. Dans cette profusion de signes, Faustino associe les décors domestiques et les paysages désastreux dont la dimension transgressive malmène les sens. Lire la suite…

 

Alumnos_03OK

Didier Faustino annonce la validation du projet «Fundación Alumnos 47», une Fondation, Bibliothèque & Résidence d’artistes à Mexico City (Mexique) de plus de 1000 m2. Le bâtiment, première construction de cette envergure pour l’architecte franco portugais, doit ouvrir à l’horizon 2016. Le dessin final sera dévoilé en septembre prochain. Il signe un tournant dans la carrière de celui qui s’illustre depuis plus de 15 ans comme l’un des trublions virtuose de l’art et de l’architecture internationale, se jouant des frontières pas si poreuses entre les deux disciplines. Lire la suite…

 

Didier Faustino

Artefact de fantaisie et de fantasme, “Terra Incognita” par Didier Faustino à l’occasion des 140 ans de Topazio dresse le tableau d’une rencontre entre support ornemental et fragment de vanité. Ce trophée baroquisant, dont la propriété réflective déforme celui qui le regarde, entraine notre jugement sur le terrain de l’inquiétude, l’embarras, la perplexité et paradoxalement celui de la contemplation. En écho à la littérature “Queer” des années 70 et à son origine dans les écrits du marquis de Sade cette œuvre fait l’éloge du caractère transgressif de nos plaisirs. Objet à double entrée, “Terra Incognita” nous invite à passer de l’autre côté du miroir dans un jeu de voyeurisme introspectif. Lire la suite…

 
12345