duendepr.com actualité


Sans conteste l’une des pièces événement de la toute première collection de Specimen, « Chandabrabhu » est une table d’appoint en marbre gris de Savoie, une gargouille gothique indienne posant les bases d’un néo-Art Nouveau « comme un morceau d’une architecture plus grande » selon Sylvain Rieu-Piquet. Soit un temple indou atomisé par la colère d’une divinité capricieuse dont le plus bel éclat  aurait atterri à Paris au 21ème siècle. Sculptée à la fraiseuse numérique, « Chandabrabhu » expose crânement les striures laissée par l’outil contemporain pour ne rien cacher de ses origines industrielles.

(more…)

 

Pour fêter sa naissance, Specimen propose une co-édition spéciale Designer’s Days en partenariat avec Terres Nuages – découvreur de talents. La lampe O10* dessinée par Guillaume Delvigne est une pièce que l’on greffe au mobilier. La lumière y est réduite à sa plus simple expression : un éclat dans l’espace. En arrière plan, l’objet prend corps en une branche à la ligne précise. Serpentant d’un espace à l’autre, le fil électrique en dessine les contours.  La première collection de Specimen est à découvrir du 09 au 14 juin prochain avec des pièces exclusives de Sylvain Rieu-Piquet, Constance Guisset, Guillaume Delvigne, Pierre Lota et Olivier Grégoire.

*010 est un terme médical qui signifie la puerpéralité, c’est-à-dire l’état d’une femme qui, ayant accouché, se trouve dans la période qui suit l’enfantement.

A la frontière de l’art et du produit industriel, Specimen est une nouvelle maison d’édition en mouvement perpétuel, seul mode fonctionnel de son urgence à produire du nouveau en dehors des canons du genre.  Pas de showroom permanent, pas de limitation artistique, une seule règle absolue : proposer en édition limitée des pièces de designers émergents qui trouvent avec Specimen la possibilité de poser les bases de leur vocabulaire en toute liberté.

Personnelle, hors du commun, poétique,  innovante techniquement, chaque pièce est en elle-même un spécimen. Inutile de chercher un voisinage, un cousinage entre chacune d’elles. Basée sur le coup de foudre et la rencontre avec les créateurs, l’aventure entreprise par Tristan Pannier et Alaric Miaume rend caduque toute tentative de classification.

Specimen surgira donc à la rencontre des collectionneurs en France, à l’étranger, dans les foires d’art contemporain et les événements de design pour promouvoir le design français, la création et un certain état d’esprit aussi éphémère qu’irrépressible : la jeunesse et l’envie.

Prochains rendez-vous : Design week à Bruxelles en septembre et CHIC Artfair en octobre.

Crédits photos : Gabriel de Vienne

Specimen Éditions

c/o Terres Nuages

Présentation presse le 9 juin à partir de 14H00

Cocktail de 19H00 à 22H00

du 9 au 14 juin 2010

10 rue des Filles du Calvaire

75004 Paris

Métro Fille du Calvaire

www.specimen-editions.fr

www.terresnuages.com


 

Avec “Alice” en 2006, R’ Pure proposait une échappée belle de l’autre côté du miroir. Aujourd’hui, le studio se saisit à nouveau de ce pur objet de réflexion comme révélateur de l’époque avec le sofa “Double Je” présenté à l’occasion des Designers Days du 9 au 14 juin 2010 à la Cité de la Mode et du Design dans le cadre de l’exposition collective Meet my Project. Un objet double comme la duplicité de nos désirs et la contradiction de nos besoins : “Double-Je” est un fauteuil qui reflète la face cachée qui sommeille en chacun de nous. De dos, ce meuble s’efface, se fond dans le décor, disparaît, nous renvoie notre reflet. Le reflet du monde extérieur devient alors l’abri idéal. Un camouflage parfait, ultime pied-de-nez d’une époque qui montre tout, expose tout. (more…)

 

Avec “Linea”, Gabriele Pezzini propose chez Lapalma une chaise essentielle et archétypale, avec comme point de départ la meilleure utilisation possible du tube de métal carré et du multiplis, deux des matériaux dont la société italienne a la plus grande maîtrise. Un exercice de tâtonnement obligatoire dont l’enjeu était de trouver l’exacte point d’équilibre entre la légèreté de la ligne et le confort à la fois réel et visuel de l’assise. (more…)

 

A l’heure où un nuage de poussière peut clouer au sol la jet set internationale en 24H00, l’espace aérien est plus que jamais un bien commun aussi précieux que fragile… Qu’il soit mondial ou domestique, le volume d’air que nous partageons, que nous inspirons et expirons ensemble, est une matière qui a quitté le champs de l’invisible, et dont le traitement, la dépollution se doit d’être visible. Un constat auquel la société TLV en partenariat avec Philips et Ahlstrom apporte la réponse la plus aboutie à ce jour avec le purificateur d’air autonome PLAINAIR dont le design a été confié à Patrick Norguet. (more…)

 

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=tCyLW1OORi4&hl=fr&fs=1]

Jusqu’au 30 août 201, les vitrines de la société Laser accueillent une scénographie en l’honneur de la chaise “Corvo” par Noé Duchaufour-Lawrance pour Bernhardt Design. Initiée à Milan en avril dernier, cette installation décryptera en 5 vitrines le processus de fabrication nécessaire pour cette chaise qui mixe savoir-faire artisanal et esthétique industrielle.

(more…)

 

Les 19 et 20 juin prochain, à l’occasion du Fiart 2010, le designer Frédéric Ruyant propose  au jeune public un dispositif ludique, créatif, inédit au Centre Pompidou : «Je fabrique la ville ». Chaque participant est invité  à exprimer une nouvelle idée de la ville à partir de ce jeu collaboratif qui fait appel à l’imagination créatrice de tous. Ici on privilégie une approche sensible, spontanée et « fabricatrice ». (more…)

 

La pointe de diamant comme exagération des codes de la marque et résumé éternel de l’esprit festif. Avec la Chill Box, R’Pure Studio isole et extravertit ce motif déjà présent sur les collerettes des bouteilles Moët & Chandon pour en faire la structure même de ce coffret pensé pour les fêtes de fin d’année. (more…)

 

Les visuels de la Galerie BSL réalisés par le photographe français Eric Laignel sont désormais disponibles. Confiée à Noé Duchaufour-Lawrance, l’architecture du lieu résume à elle seule la volonté de reconsidérer l’incontournable white cube, standard international de la galerie d’art. Un modèle pensé pour l’art contemporain, qui est tout sauf adapté aux besoins d’une galerie de design. Le designer a donc revu entièrement les codes traditionnels de monstration de l’objet et proposé une spirale séquencée de Corian blanc, sculpture fonctionnelle extrapolée aux dimensions d’une architecture. (more…)

 


Qui, quoi, où, quand, comment, combien, pourquoi ? Au moment où l’Education Nationale envisage sérieusement l’enseignement du design à l’école, très peu sont les observateurs aptes à revendiquer le statut d’expert pour alimenter une véritable réflexion sur un sujet aussi protéiforme. Avec “Question(s) Design”, Christine Colin livre donc la synthèse captivante de 30 ans d’observation du design  comme journaliste,  comme directrice de la collection Design &, qui reste à ce jour la collection de recherche la plus complète dédiée au mobilier et enfin, comme expert en design à la Direction Générale de la Création artistique au Ministère de la culture et de la communication, plus particulièrement chargée de la collection design du Centre national des arts plastiques (Cnap) de 1995 à 2009.

Un parcours unique consacré à une matière en renouvellement constant tant s’entrechoquent de paramètres économiques, plastiques, sociétaux,.. “Les repères élaborés au XIXème siècle à partir des axes historiques et géographiques ne suffisent plus à rendre compte de l’origine des formes des objets. Le catalogage par styles n’est plus opérant. Cet ouvrage propose une nouvelle boîte à outils pour observer la masse des objets modernes et contemporains et pour tenter de comprendre l’origine de leurs formes. L’ouvrage se veut non pas historique mais panoramique. Il s’organise autour de 7 questions, 7 points de vue sur l’objet. Qui, quoi, où, quand, comment, combien, pourquoi ? Le lecteur y trouvera 7 clefs pour regarder les objets : une méthode pour en décrypter lui-même la forme. ” résume Christine Colin dans la préface de l’ouvrage.

Les styles historiques et régionaux répondent essentiellement à deux questions : “ où ?” et “ quand ?”. Cet ouvrage ne les ignore pas totalement mais tente d’expliquer pourquoi elles ne sont plus les axes majeurs de la compréhension de la forme des objets. Pourquoi elles ne suffisent plus à en expliquer la forme, à les différencier, comment d’autres facteurs de différenciation ont pris un rôle dominant, pourquoi et comment la hiérarchie entre les questions et leurs influences sur la forme des objets ne cessent  d’évoluer. Une remise à plat logique pour cette économiste de formation qui s’est toujours attachée à voir dans le design un révélateur onirique et imaginaire des phénomènes économiques.

Christine Colin compose ainsi un voyage passionnant et érudit au fil de 1400 images. Cette visite guidée au pays des objets en grand nombre commence avec les 7 questions essentielles et laisse entrevoir, en ligne d’horizon, leur ramification potentiellement infinies. Elle contredit au passage quelques idées reçues, à commencer par celle selon laquelle le choix individualisé et la personnalisation des objets sauveraient des risques d’uniformisation liés à la consommation de masse. ” Les gammes de produits (par fonctions, couleurs, matériaux, taille, prix, performances, etc.) sont le reflet des segmentations de marché opérées par le marketing. L’œuvre de l’architecte-designer italien Alessandro Mendini est contemporaine de La Société de consommation de Jean Baudrillard. Son ensemble de vases 100% make up (édition Alessi, 1989) est une gamme de produits qui tend vers l’infini. Tous deux parlent d’un monde où l’uniformisation est le fruit non pas de la standardisation mais au contraire d’une diversification totale des marchés. Quand tout est différent, rien n’est différent”.


“Question(s) Design” est disponible à partir du 25 mai 2010 au prix de vente public de 39 euros TTC.

Edition Flammarion avec le soutien de l’UNIFA.

Présentation presse le 27 mai  2010 à partir de 14H00

Interview sur rendez-vous

Librairie Flammarion Centre Pompidou

Place Georges Pompidou

75003 Paris

Métro Rambuteau ou Hôtel de Ville


Christine Colin est  expert en design à la Direction Générale de la création artistique au Ministère de la culture et de la Communication depuis 1991. Elle a été plus particulièrement chargée de la collection design du Centre national d’art contemporain (Cnap) de 1995 à 2009. Journaliste au quotidien Libération de 1978 à 1982, elle se spécialise dans le domaine du design au début des années 1980 et collabore à de nombreuses revues  généralistes ou spécialisées et, plus récemment, à Universalia de l’Encyclopaedia Universalis pour laquelle elle rédige, également, l’entrée sur le design de l’édition parue en 2008. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages dont Philippe Starck. Monographie. Editions Mardaga, 1987 et Design aujourd’hui. Editions Flammarion,1988. Elle a également été directrice de la collection de recherche sur le design “Design &” édité par le MEDIFA jusqu’en 2007. Elle a assumé plusieurs commissariats d’exposition dont Design en Stock, 2000 objets de la collection design du Fnac, Centre national des arts plastiques, au Palais de la Porte Dorée, Paris, 2004/2005, Moins et plus, Centre national des arts plastiques/ Musée d’Art moderne de Saint-Etienne,  2002 ; Musée d’Art contemporain de Séoul, 2002 ; Musée d’Art moderne de Taipeh, 2001 ou Philippe Starck. Institut Français d’Amsterdam, 1987.