duendepr.com actualité art contemporain

unnamed(128)

Marc Olivier Wahler vient d’annoncer la sélection de David Brognon & Stéphanie Rollin pour concourir pour la 17ème édition du Prix Fondation d’entreprise Ricard / Art contemporain . Intitulée “L’ordre des lucioles” l’exposition de leurs oeuvres se tiendra à la Fondation à Paris du 15 septembre au 31 octobre. 8 artistes ont été sélectionné pour ce prix qui “ouvre des champs de recherches qui semblent à première vue très éloignés les uns des autres mais se révèlent irrigués par d’insolites systèmes de correspondance” résume Marc Olivier Wahler. Comme les lucioles, indépendantes, mais qui pulsent la lumière à l’unisson.

www.brognon-rollin.com

 

Anthea Hamilton

Du 5 juillet au 23 août, untilthen accueille l’exposition collective « Mon horizontalité » imaginé par la curatrice Julie Boukobza qui réunit Jean-Marie Appriou, Laetitia Badaut Haussman, Simone Fattal, Anthea Hamilton (photo ci-dessus), Than Hussein Clark, Caroline MesquitaMarina Pinsky, Emilie Pitoiset, Torbjørn Rødland, Maxime Thieffine, Philipp Timischl  et France Valliccioni. 

Lire la suite…

 

FullSizeRender-1.jpeg

Le Marina Abramovic Institute présente actuellement en ligne Cosmographia du tandem David Brognon & Stéphanie Rollin. Réalisée sur l’île de Gorée au printemps dernier, Cosmographia est une pièce performance folle et monumentale qui archive physiquement la réalité contradictoire de l’île pour mieux organiser son kidnapping.  Lire la suite…

 

Exhibition view 1

Jusqu’ au 21 juin, Evariste Richer investit l’espace d’untilthen avec une sélection d’œuvres en dialogue, entre strats et contrastes, « depuis l’enfoui jusqu’au révélé », passant par la structure et la transformation de la matière. C’est un aller-retour aux rebonds surprenants que l’artiste français offre au spectateur, lui proposant d’ « élasticiser son regard ». Basculant d’un extrême à un autre, des microscopiques cristallisations d’une feuille de Mica aux astres les plus lointains, l’artiste tisse des liens dans une constellation d’œuvres, entre ultra réalisme et abstraction naturelle. Lire la suite…

 

DSC_4455

Depuis le 1er mars et jusqu’au 10 mai, until then propose une exposition de Rodney Graham et Jonathan Monk. Construite comme une discussion, elle présente des nouvelles productions des 2 artistes conçues pour l’espace inauguré au Puces de St Ouen. Issues d’un jeu spontané qui s’est rapidement instauré lors de leurs échanges, les oeuvres questionnent et se répondent.

Lire la suite…

 

duendepr_milan2015_310115_2_600

Vous pouvez désormais aussi dire la Duende ! Afin d’accompagner les entreprises du design, de l’art contemporain et l’art de vivre toujours plus efficacement dans leur développement international, Duende PR ouvre un bureau à Milan, point névralgique du mobilier contemporain et de la presse design et architecture. Pilotée par Carolina Cassani,  architecte d’intérieur diplômée à Central
 St.
Martins (Londres) avant de passer au stylisme pour Wallpaper et World of Interiors, l’antenne milanaise Duende PR devient l’interlocuteur privilégié des journalistes italiens et un relais incontournable pour les événements de nos clients à la foire internationale du meuble. Une antenne équivalente ouvrira ses portes en septembre à Londres pour parfaire la résonance européenne et mondiale de notre agence dont 60 % des budgets sont désormais répartis hors de France aux Etats-Unis, Danemark, Espagne, Allemagne, République Tchèque et Suède. Un nouveau chapitre s’ouvre donc pour Duende créé en 2007 pour devenir le porte-voix de la création la plus contemporaine, aujourd’hui expert en relation digitale, presse papier et brand content adapté aux entreprises de l’art de vivre et nouvelles technologies. Interlocuteur commercial Anthony van den Bossche advb@duendepr.com

 

2013-venin

À partir du 30 janvier prochain, Wink expose l’ensemble de sa collection initié au Silencio dans le tout nouveau concept store Please Do Not Enter ouvert en avril dernier par Nicolas Libert et Emmanuel Renoird, deux collectionneurs d’art français partis à Los Angeles pour proposer un lieu exclusif mixant art, mode, design dans le downtown historique de la cité des Anges. Un lieu privé pour une collection subjective d’oeuvres et objets qui composent jour après jour une ode au mode de vie contemporain. Wink dévoilera pour la toute première fois au public américain sa série de pièces originales numérotées par Anri Sala, Christian Boltanski, Claude Levêque,  Jesper JustAdel Abdessemed et Douglas Gordon. Six oeuvres entre figure imposée et synthèse du vocabulaire de chaque artiste, qui constituent une collection en marge des circuits traditionnels initiée en 2014  par Eva Albarran et Mélanie Meffrer-Rondeau.  Lire la suite…

 

JonathanMonkPortrait

Pour son exposition inaugurale du 1er mars au 10 mai prochain, Until Then propose une discussion entre Rodney Graham et Jonathan Monk (photo ci-dessus). Les deux artistes anglo-saxons présentent ainsi de nouvelles pièces exclusives pour le nouvel espace installé aux Puces de St Ouen. Un jeu spontané  pour ces deux trublions de l’art contemporain qui taillent dans l’image et l’histoire de l’art des chemins aux multiples croisements conceptuels. Une série de pièces non collaboratives,  mais complices, résultat d’un ping pong créatif qui annonce la tonalité posée par Until Then. Lire la suite…

 

Didier Faustino

Artefact de fantaisie et de fantasme, “Terra Incognita” par Didier Faustino à l’occasion des 140 ans de Topazio dresse le tableau d’une rencontre entre support ornemental et fragment de vanité. Ce trophée baroquisant, dont la propriété réflective déforme celui qui le regarde, entraine notre jugement sur le terrain de l’inquiétude, l’embarras, la perplexité et paradoxalement celui de la contemplation. En écho à la littérature “Queer” des années 70 et à son origine dans les écrits du marquis de Sade cette œuvre fait l’éloge du caractère transgressif de nos plaisirs. Objet à double entrée, “Terra Incognita” nous invite à passer de l’autre côté du miroir dans un jeu de voyeurisme introspectif. Lire la suite…

 

vlcsnap-00008.tiff

Du 12 mars au 18 avril 2015, Albert Baronian présentera [i land], une nouvelle série d’oeuvres du jeune tandem franco belge David Brognon et Stéphanie Rollin dont le minimalisme radical et éclatant traque une fois de plus les contours de l’enfermement et de l’attente. Un contour tout juste esquissé ou a contrario cartographié minutieusement au sens propre, concret et effrayant du terme avec Cosmographia (Gorée Island), 2015. Un pièce folle et monumentale qui archive physiquement la réalité contradictoire de l’île pour mieux organiser son kidnapping. Devenue synonyme d’évasion touristique au 20ème siècle, l’île est d’abord un lieu de désolation, désertique, coupé des hommes. Un petit territoire prison, utilisé comme tel pour mettre à l’écart les indésirables, les stocker comme une marchandise plus ou moins dangereuse ou périssable selon les époques. Alcatraz, St Hélène, Gorée constituent un corpus géographique et symbolique à double sens, entre évasion et enfermement, que Brognon & Rollin ont décidé d’aller réellement décalquer sur place, à échelle 1, en commençant par Gorée (Sénégal). Île symbole de la marchandisation et de l’emprisonnement de l’homme par l’homme, Gorée abrite la Maison des Esclaves.  Centimètre par centimètre, pendant plus de 6 jours, les 3km du tracé de l’île sont reproduits sur papier, mis sous enveloppe et envoyés à Bruxelles pour être rangés, classés, dans un système d’archivage décidé par les artistes. Une somme de plus de 3000 fragments géographiques et pénitentiaires évadés avant d’être remis sous scellé dans une implacable étagère inox. En marge de Cosmographia (Gorée Island), cinq nouvelles pièces seront présentées à la galerie Albert Baronian autour des obsessions du jeune tamdem à suivre. Lire la suite…

 
1345678910111214