duendepr.com actualité architecture

[2001] Love_me_tender-01

Depuis 2000, Didier Fiúza Faustino est l’architecte qui retourne la réalité pour exposer l’intime au regard du monde. Un habitacle pour corps fragile lancé dans un transit migratoire périlleux, un micro-terrain de basket perché dans le vide au bout d’un escalier sculptural ou un immeuble de trois étages pour un seul habitant posé sur un minuscule mètre carré au cœur des villes les plus chères du monde. Faustino met en scène la solitude face à la multitude pour magnifier le besoin de collectif. Il bâtit pour, et autour du corps afin d’exposer son vrai sujet : le corps social avec lequel il faut interagir coûte que coûte.

Lire la suite…

 

2-ESCTroyesgrad

L’École de Commerce de Troyes se dote d’un nouveau campus conçu par l’agence SCAU comportant une «rue intérieure», véritable colonne vertébrale du bâtiment. Si les salles de travail sont parfaitement fonctionnelles, cet espace central censé accueillir l’effervescence de la vie étudiante, a été laissée vide par les architectes. L’école a donc souhaitée donner à l’atelier JS.L le soin d’équiper et meubler cet espace afin qu’il puisse devenir un véritable lieu de vie et de rassemblement au cœur de l’établissement. Lire la suite…
 

KH portrët

A partir du 2 décembre, la Maison du Danemark accueille la première rétrospective consacrée au travail de Knud Holscher. Légende vivante du design danois, architecte de formation né en 1930, Holscher a travaillé aux côtés d’un des plus grands noms danois de l’après-guerre : Arne Jacobsen et contribué à l’infusion du design dans l’ensemble du quotidien au Danemark. Lire la suite…

 

[2007] Temps_sauvages_et_incertains-01Du 20 octobre au 17 décembre prochain, la galerie Michel Rein consacre un troisième solo show à Didier Fiuza Faustino qui travaille depuis la fin des années 90 à la frontière de l’art et de l’architecture, entre espace et sculpture. C’est très précisément d’assises incertaines et de commodités empêchées dont traite l’exposition MY CRAFTS. Dix pièces, réalisées ces seize dernières années, qu’on peine à désigner comme des « chaises » tant celles-ci malmènent, non seulement les corps, mais aussi et surtout les catégories établies par les théoriciens du design et autres spécialistes des arts décoratifs. Dix pièces à considérer davantage comme des jalons dans l’œuvre de Faustino, des formations apparues lors de ses recherches spatiales puis intégrées à telle installation ou associées à tel chantier.

Lire la suite…

 

[2016] HBIV-CONTINUUM©David_Boureau-06

À l’occasion du lancement, à Paris, de la collection de Haute Bijouterie dessinée par Pierre Hardy pour la Maison Hermès, Didier Fiuza Faustino est invité à dessiner et concevoir la mise en espace de ces pièces uniques dans l’atmosphère donnée par le titre « HBIV-Continuum ». Didier Fiuza Faustino et son installation Cosmogonie. La cosmogonie est la science de la création des objets célestes mais aussi, la portion de mythologie qui raconte la naissance du monde et des Hommes. Pour sa collaboration avec Hermès et Pierre Hardy, Didier Fiuza Faustino a choisi de saisir le thème de la nouvelle collection Haute Bijouterie centrée sur l’expression du temps, pour redessiner l’intérieur de la boutique Hermès, rue du Faubourg Saint-Honoré, dans une ligne futuriste. Pas moins de douze écrins contenant les bijoux sont disposés de manière à former un cercle parfait, Faustino introduit là une représentation élémentaire du concept de temps.

Lire la suite…

 

Escargot Paul 1

Du 14 au 23 octobre prochain, NEMO présente l’exposition La Luce à la Biennale Interieur de Courtrai. Une formidable plongée dans les archives Le Corbusier et Perriand pour comprendre leur philosophie radicale de la lumière et le processus de production effectué par NEMO depuis plus de 10 ans. Une présentation de croquis, photographies et prototypes des appareils d’éclairages devenus icônes : Potence pivotante, Projecteurs 165 et 365, Applique de Marseille,  Lampe de Marseille, Escargot, Parliament, Borne Béton, Pivotant à poser et Applique à volet pivotant. Lire la suite…

 

ORAITO-ADint©VERONESE 18

Pour la 7ème édition d’AD Intérieurs, Ora Ito et Daniel Buren s’associent pour faire exploser les limites de la Monnaie de Paris jusqu’au 18 septembre prochain. Les deux complices organisent un  jeu de miroirs et de lignes tendues qui maximalisent leurs 20 m2 d’exposition pour créer du monumental avec des moyens minimaux. Cette année, la rédaction du magazine AD proposait aux architectes d’intérieur d’organiser un décor autour d’ensembles d’objets leur tenant à cœur. “Plutôt qu’un traditionnel cabinet de curiosités, il leur est demandé d’agencer chambres, salons, cuisines ou bureaux, dans l’idée de vivre au milieu de ses trésors intimes.Lire la suite…

 

MAMO TERRASSE credit Olivier Amsellem

Alors que débute l’exposition “A ciel ouvert” signée Felice Varini au MAMO (jusqu’au 2 octobre), l’oeuvre architecturale de Le Corbusier vient d’être classée par l’UNESCO à l’occasion de la 40ème session du comité du patrimoine mondial le 17 juillet dernier à Istanbul. 17 sites répartis sur 7 pays sont ainsi distingués au titre du “génie créateur humain“. “Choisis dans l’œuvre de Le Corbusier, ils témoignent de l’invention d’un nouveau langage architectural en rupture avec le passé “ précise l’UNESCO. 

Lire la suite…

 

0029

Charlotte Biltgen signe l’architecture intérieure et le design sur-mesure de Maison Première, un tout nouveau restaurant tokyoïte à Ebisu, le quartier bobo résidentiel qui monte. Une grande maison de 3 étages posés sur une colline, à la fois restaurant et lieu événementiel, où souffle un art de vivre à la française avec le chef français Armand Arnal aux fourneaux et une décoration qui hybride la convivialité du bistro parisien et la délicatesse japonaise. Lire la suite…

 
_DSC4909
La Maison Magique est un projet conçu pour la Maison de la culture du Japon à Paris par l’Atelier Bow-Wow (Yoshiharu Tsukamoto, Momoyo Kaijima et Yoichi Tamai, Tokyo) et Didier Fiuza Faustino (Bureau des Mésarchitectures, Paris). Ces architectes explorent depuis longtemps la question de l’habitat en inventant des « machines /habitats » innovantes et souvent provocantes. Pour le 2e volet du cycle d’expositions Transphère, ils collaborent à la création d’un « environnement magique ». Lire la suite…