duendepr.com actualité architecture

Pierre Renart - 22 Bishopsgate - High Table, view 5 (c) Jack Hobhouse

Pierre Renart investit la City londonienne au 22 Bishopgate avec une série de pièces fascinantes qui se glissent dans l’architecture pour l’envelopper, la magnifier et lui conférer de nouvelles fonctionnalités. A la demande de l’agence anglaise PLP Architecture, le jeune designer français défendu par la galerie maison parisienne dessine 7 rubans de noyer pour le lobby de ce nouvel immeuble de bureaux. Le bois courbé se faufile dans l’espace, court et grimpe le long des piliers ou tombe littéralement depuis le ciel afin d’offrir des assises, des consoles et une borne d’accueil qui défient la pesanteur. Lire la suite…

 

La ministre du Logement Emmanuelle Wargon a dévoilé mercredi 8 septembre les conclusions du rapport rédigé par François Leclercq, architecte urbaniste, et Laurent Girometti, directeur général d’EpaMarneEpaFrance, dédié à l’amélioration du logement collectif en France. Si le constat est sans appel depuis les années 80 avec une baisse de la superficie moyenne des appartements de 10%, accompagnée d’une détérioration de la qualité des nouveaux logements – hauteurs sous plafond de plus en plus faibles, difficulté de ventilation, chambres et cuisines réduites au minimum – la raison de cette dégradation de la qualité de vie ne fait pas mystère : la construction neuve est désormais essentiellement déterminée par la notion de rendement . En cause, une pression foncière accrue et un marché de l’habitat neuf mené en majorité par des investisseurs qui n’habiteront pas eux-mêmes les logements. Le rapport propose donc des solutions pour inverser la tendance et inciter le marché à investir mieux et plus durablement selon deux axes forts : un conditionnement du dispositif successeur de la loi Pinel selon des critères de qualité et la mise en place d’un réseau de la qualité d’usage des logements et d’échanges des bonnes pratiques pour encourager l’élaboration de chartes locales en concertation avec les élus locaux des communes et intercommunalités.

Lire la suite…

 

FrancoisLeclercq
Venue conclure la rencontre “Habiter la France de demain” organisée par le ministère de la Transition écologique ce mardi 9 février, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a annoncé la mise en place d’un référentiel du logement de qualité, dont la rédaction est confiée à Laurent Girometti, directeur général de l’Epamarne, et à François Leclercq, architecte.
Lire la suite…

 

DSCF0249

Inspirée du Shou-sugi ban, la technique ancestrale japonaise qui permet de protéger le bois naturellement par carbonisation, la collection Bois Brûlée de Secret d’Atelier / CFP  communique instantanément aux pièces à vivre tout le charme du wabi-sabi : un matériau vivant, irrégulier et unique dont le vieillissement ajoute encore à la beauté. Les lames de bois, sont placées sur un lit de braise pendant une dizaine de minutes. L’artisan va ensuite gratter chaque lame pour les débarrasser des résidus de charbon, les arroser avec de l’eau avant de les laisser sécher et de les enduire d’huile pour en parfaire la finition. Les lames sont à la fois parfaitement protégées contre les UV, les intempéries et les insectes et deviennent parfaitement résistantes par le durcissement de la surface. Lire la suite…

 

DSCF0187

Leader sur le marché de la construction, la Compagnie Française du Parquet et sa ligne haut de gamme Secret d’Atelier proposent une collection exhaustive de parquet en chêne de forêts françaises. Massif traditionnel, huilé ou contre-collé, teintes variées, finitions naturelles et enrichies, qualités des bois parfaitement identifiées, les parquets C.F.P. sont produit à Myennes dans la Nièvre sur un site de 75 000 m2 avec deux ateliers dédiés au massif et contre-collés, ainsi qu’une ligne de finition qui permet la fabrication de 1 000 000 m2 par an !  Lire la suite…

 

Conférence de presse 201209_Page_17

Choisie par la ville de Nice pour sa capacité à concevoir des partenariats fructueux entre nature et urbanisme (Bois Habité à Lille, Ville-Nature à Marseille), l’agence Leclercq Associés assure la maîtrise d’œuvre du futur quartier d’affaires Grand Arenas, à l’ouest de la ville. Pour Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, « Grand Arénas est un secteur stratégique, porte d’entrée de la Métropole Nice Côte d’Azur. Tout en offrant un lieu de vie et d’habitation, il a pour objectif de renforcer le quartier d’affaires existant en favorisant le développement d’un tourisme d’affaires et l’implantation d’entreprises azuréennes ou nationales, qui souhaiteraient y installer leur siège social, leur direction commerciale ou encore leur centre de formation et profiter ainsi des nombreuses possibilités offertes par le pôle d’échanges multimodal et l’aéroport. ». Lire la suite…

 

cam 06

Le programme mixte la Térmica signé Leclercq Associés à Malaga sera achevé en 2022. L’ancien site industriel situé entre le delta, l’aéroport et la ville accueillera commerces, hôtels, bureaux, logements et musée, il se proposera comme un nouveau centre entre nature, ville, mer et réseaux. Au total, 116 00m2 imaginés depuis trois angles de vue : “Vu de la mer, un paysage de collines qui marque un geste fort en référence à son environnement existant. Vu du ciel, un delta traverse ces collines et ouvre la ville sur la mer. Vu de la terre, un projet où cohabitent activités commerciales denses, richesse programmatique et mixité des modes d’habiter sous une grande canopée qui protège les usagers.” résume François Leclercq.  Lire la suite…

 

232653_7

82% des DRH envisagent d’augmenter dans les prochains mois le nombre d’emplois éligibles au télétravail, selon une étude publiée par Le Monde le 13 septembre, tandis que de grands groupes comme Peugeot expérimentent déjà à grande ampleur le télétravail cet automne (1,5 jour de présence sur site par semaine) avant de figer son usage. Mais comment vivre et travailler dans un trois pièces de 65 m² en moyenne ? Voire 60 m² pour les surfaces neuves les plus petites offertes à la vente ? Soit 10 m² de retard sur la moyenne européenne ! Au printemps, le confinement a condamné de nombreux français à s’entasser dans des appartements trop petits, aujourd’hui l’installation pérenne du télétravail rend plus urgente encore la rédaction d’une nouvelle charte de qualité sur la taille des logements collectifs.  Lire la suite…

 

Arboretum

Arboretum est le plus ambitieux projet immobilier dédié au travail depuis La Défense. Financé par BNP Paribas Real Estate et Woodeum, imaginé par les agences Leclercq Associésnicolas laisné architectes et DREAM Dimitri Roussel, sa construction démarrera en septembre. Arboretum est un campus tertiaire de 9 hectares, implanté sur la friche des Papeteries de Nanterre, tourné vers l’innovation. « Les quartiers d’affaires et leurs tours verticales apparaissent comme un modèle dépassé. Par son échelle et sa situation en lisière d’un des plus beaux parcs des bords de Seine, Arboretum est un fragment de ville où l’on viendra travailler, l’occasion unique d’inventer un nouvel urbanisme du travail. Horizontalité, parc arboré, travail dedans/dehors, ce paysage sera organisé en campus universitaire, dont les qualités spatiales sont aujourd’hui la référence en matière d’innovation, de créativité et de bien-être » résume François Leclercq. Lire la suite…

 

FrancoisLeclercq

65 petits mètres carrés pour un appartement de trois pièces. 9 mètres carrés pour une chambre. Si l’on compare les logements collectifs européens, la France est bonne dernière, accusant dix mètres carrés de moins que nos voisins belges ou allemands. « Petits et standardisés à outrance, nos appartements sont tributaires d’une réglementation qui n’a pas évolué depuis 50 ans. La crise sanitaire du Covid 19 a servi de révélateur en rendant nécessaire l’augmentation significative de la taille des logements dans les métropoles et les territoires lointains » résume François Leclercq. En cause, le prix du foncier, la fiscalité et une construction dans l’urgence que l’on explique par la rareté. « C’était vrai après-guerre, lorsque la France se reconstruisait et absorbait l’exode rural, ce n’est plus justifié aujourd’hui. Encore moins dans nos territoires les moins peuplés. Les grandes villes ont un foncier très cher, conséquence de leur attractivité économique et culturelle, mais la taille et les standards des appartements sont pourtant les mêmes à Limoges, Bordeaux ou Paris. On marche sur la tête ».

Lire la suite…