duendepr.com actualité

190939-CV.indd

En octobre 2015, Anthony van den Bossche accompagne David Brognon et Stéphanie Rollin à Jérusalem pour documenter une performance vidéo dans les rues de la vieille ville. L’intifada des couteaux en décidera autrement. Jérusalem plonge dans la violence et entraîne le trio dans une enquête passionnante entre symbolique et réalités topographiques. Pour son premier livre, Anthony van den Bossche signe un récit au souffle romanesque qui révèle les coulisses de la création contemporaine dans un contexte brûlant. Un sprint intellectuel où l’on descend dans le ventre du St Sépulcre pour découvrir le véritable propriétaire de la fameuse échelle inamovible, avant de remonter en compagnie de Mahmoud Darwish au coeur du figuier de Barbarie comme symbole partagé de l’amour de deux peuples pour le même territoire.

IMG_1015 copie

David Brognon et Stéphanie Rollin  reviendront d’Israel avec 3 vidéos et une convention émise sur la stabilité de l’échelle du St Sépulcre. La vague d’attaques au couteau a duré six mois. Vingt-huit israéliens, deux cents palestiniens et quatre étrangers ont trouvé la mort. La convention émise sur la stabilité de l’échelle du Saint Sépulcre s’intitule Statu Quo Nunc. Elle a été rédigée par le notaire et collectionneur parisien Jean-Michel Attal. A ce jour, cinq contrats d’une valeur de 15 000 euros chacun ont été acquis par des collections privées. La convention engage les artistes à rembourser chaque acquéreur si l’échelle « inamovible » venait à quitter le balcon du St Sépulcre.

IMG_8879 copie

Deux autres vidéos ont été réalisées par David Brognon et Stéphanie Rollin à la faveur de ce bouleversement de programme. Hangover scande la liste d’interdits en vigueur pour pénétrer les lieux saints de Jérusalem surimposés à une tentative de chute libre depuis l’atmosphère. The Agreement a été tourné dans la cour du collège Terra Sancta, sur un terrain de football où les règles de perspective et de parallélisme sont trahies pour s’adapter à la réalité de la vieille ville. Les élèves mesurent à nouveau le terrain, tracent l’exact point central – comme une métaphore des discussions de leurs aînés -, et, sur ce territoire négocié, commencent à jouer.

Subbar, Sabra  ,2015 copie.tiff

Subbar, Sabra est une vidéo diffusée en double projection. D’un côté, David et Stéphanie épile un mur de figuiers sur les collines d’Israël, de l’autre Stéphanie plante une à une les épines prélevées sur la raquette d’un figuier de Barbarie inerme. Une transplantation violente et stérile, effectuée avec un calme agricole. Un larsen visuel silencieux, le cactus en émetteur/ récepteur symbolique, rapproché de lui-même jusqu’à produire un douloureux feedback. Cette boucle inaudible, qui augmente inexorablement en intensité jusqu’à déchirer l’audience. La greffe impossible d’un pays sur lui-même.

Les vidéos Hangover et Subbar, Sabra sont entrées dans la collection permanente de l’Israel Museum, Jérusalem, et dans la collection de la Fondation Pluriel. The Agreement est entrée dans la collection du BPS22 (Musée d’art de la Province de Hainaut, Belgique) et dans la collection M.J.S Paris.

Performance (Arléa)

par Anthony van den Bossche

www.arlea.fr/Performance