duendepr.com actualité fibre C par Rieder, nouvelle solution béton pour façades contemporaines

fibre C par Rieder, nouvelle solution béton pour façades contemporaines

ZHA 09

Depuis 20 ans, la fluidité numérique met à la disposition des architectes des outils créatifs qui exaltent formes et fonctions,  tordent la matière et la poussent à courir derrière des possibilités débridées. Le béton était donc à ce jour le meilleur ami constructif de la modernité, avec fibreC le béton armé de fibres de verre développé par la société Rieder décuple encore la souplesse de ce matériau pour offrir un rendu visuel aussi monolithique que liquide. La sinuosité numérique quitte l’écran pour venir s’incarner en trois dimensions dans nos villes contemporaines. Dernier exemple en date le cœur du campus de 90 000 m² de la nouvelle Wirtschaftsuniversität de Vienne par Zaha Hadid (photo ci dessus) : deux corps architecturaux imbriqués comme deux fluides en tension qui symbolisent les circulations des bâtiments. 

wu1

fibreC se présente sous la forme de grands panneaux en béton armé de fibres de verre. Grace à la combinaison innovante de ces deux matériaux il est possible d’obtenir de très grandes dimensions, jusqu’à 3m60 et plus, et une faible épaisseur de 13mm, tout en préservant les avantages du béton. Semblable à une membrane en béton, la fibreC a un poids relativement faible et permet un mode de construction élancé tout en supportant des charges élevées. La composition minérale crée une caractéristique unique et authentique et donne un aspect très vivant à la façade. fibreC est disponible en 10 couleurs, teintes dans la masse avec des pigments naturels, et 3 finitions de surface. La combinaison de la même couleur dans de différentes textures donne à la façade une apparence subtile et vivante à la fois. Purement minérale, fibreC est incombustible et durable, résistant et demande peu d’entretien.

Seehaus P20

Possibilités infinies de création : effets par perforations, découpes spéciales ou application de motifs au moyen d’un sablage avec des pochoirs, les panneaux fibreC sont particulièrement malléables, on parle également de béton textile, ce qui permet de mouler des éléments en forme de U, L ou courbures pour des réalisations d’angles, acrotères, brise-soleils, habillages de poteaux, escaliers etc. Un résultat en harmonie avec le reste de la façade, en conservant son aspect monolithique et sa légèreté – grâce à sa faible épaisseur. fibreC peut être posé également à l’intérieur, pour habiller murs et sols, marches d’escaliers, cheminées, ou du mobilier.

ZHA 02

La façade du Library and Learning Center (bibliothèque et centre d’apprentissage) de la nouvelle Université des sciences économiques de Vienne par Zaha Hadid en Autriche a été réalisée à l’aide de panneaux fibreC de Rieder minces et moulés. 

wu2

Le bâtiment du Library and Learning Center, conçu par Zaha Hadid, constitue le cœur du campus de 90 000 m² de la nouvelle Wirtschaftsuniversität de Vienne. Les deux corps imbriqués, qui délimitent les deux principaux volumes du bâtiment, se reconnaissent de loin : la zone publique est revêtue de noir, la zone privée se parant quant à elle de blanc. C’est vers les panneaux de béton fibré que le cabinet Zaha Hadid Architects a orienté son choix de matériau caractéristique pour la façade. Dans le cadre de l’appel d’offres, le groupe autrichien Rieder a su convaincre et remporter le contrat grâce à ses panneaux de façade fibreC. Au-delà des différentes teintes possibles, les éléments en béton fibré, de 13 mm d’épaisseur seulement, ont permis de satisfaire les exigences de l’architecte star en matière d’esthétique, de qualité des matériaux et de défi technique de production : les plaques cintrées ont permis de réaliser un volume de bâtiment légèrement courbe et arrondi à certains endroits.

ZHA 04

Selon Schumacher, le LC est « conçu comme un îlot urbain, qui se réfère aux bâtiments environnants ». L’idée fondamentale du projet semble avoir été de prolonger à l’intérieur du LC la conception en « ballade paysagée » du campus parsemé, conformément au plan directeur, de places et organisé en flux de circulation, et de développer ce concept, à travers le principe de replis au sein du bâtiment, dans la troisième dimension. De cette idée sont nés les deux corps de bâtiment, dont l’imbrication fait naître un espace intermédiaire, qui s’étire à travers l’intégralité de l’édifice pour former un atrium d’un côté, et une faille, ou canyon, de l’autre.

ZHA 01

La dynamique du mouvement vers le haut s’achève dans la bibliothèque Sud, perchée à plus de 28 m au-dessus du sol, qui donne sur la place centrale. Elle jaillit de la façade, inclinée de 35°, pour ajouter au surplomb existant un décalage de plus de 16 m. Les visiteurs entrent directement dans l’atrium, qui forme un hall multi-étages généreux et constitue le centre de communication et le cœur du bâtiment. Vue de dessus, l’aile de la bibliothèque décrit un « 8 » étiré. Outre la bibliothèque, les salles polyvalentes et la cafétéria aménagée au dernier étage, le bâtiment propose également d’autres espaces publics et semi-publics telles les salles de travail pour les étudiants du LC. Ce corps de bâtiment s’imbrique dans la partie de l’édifice, non accessible au public, réservée aux activités administratives.

wu7

L’idée du projet consistant à porter à la troisième dimension les flux de circulation souhaités par le plan directeur grâce à la création de replis est clairement lisible sur la façade, par une mise en forme hautement différenciée en bandeaux ou en lamelles. Tous les espaces clos ont été pourvus d’une façade suspendue ventilée grâce à l’utilisation de panneaux en béton fibré. Des panneaux fibreC au format standard 3 600 x 1 200 mm ont été mis en œuvre pour ce projet. Le recours à des formats de panneaux longs, jusqu’à 4 200 mm, s’est également avéré nécessaire au niveau des transitions entre les bandeaux horizontaux et inclinés. Ces panneaux de surface importante permettent également, en réduisant le nombre de jointures, de donner encore plus d’ampleur à la façade, explique Schlotthauer, un des associés de ZHA.

Seehaus -details25

Seehaus Pörtschach (Autriche) par  project A01 architects 

Vu de la terre ferme, le Seehaus, avec son toit courbe en panneaux fibreC évoque la ligne dynamique d’un bateau qui flotte au-dessus des eaux bleu turquoise du lac de Wörther en Autriche. Vu de l’eau, le corps de bâtiment prolongé par les bains et le quai se fond harmonieusement dans le paysage. Quant aux matériaux utilisés, les architectes ont retenu délibérément des matières premières intemporelles et durables comme la pierre calcaire du Jura et le béton. Le toit, les dessous de plafonds et la façade ont été recouverts de plaques de façades fibreC, les éléments d’angle ayant été réalisés par moulage.

Seehaus P01

Un design monolithique. La société project A01 architects a apporté un soin particulier à la géométrie spécifique des éléments et à l’originalité. Des éléments de façade fibreC moulés permettent une transition fluide entre le toit et les sous-faces et la façade. Ceci a permis d’obtenir un design monolithique de l’enveloppe supérieure du bâtiment, qui n’est interrompu que par des perforations dont la disposition est savamment étudiée. Grâce à sa très faible épaisseur de 13 mm, le fibreC apporte une contribution importante à l’esthétique de l’enveloppe du bâtiment.

Seehaus -details10

Les panneaux de façade de grand format mesurent seulement 13 mm d’épaisseur et laissent beaucoup de latitude pour la réalisation de façades personnalisées. Leur format peut être choisi librement dans le cadre d’une taille maximale de 1,2 x 3,6 mètres. Les panneaux sont entièrement teintés dans la masse avec des pigments naturels. Avec 10 couleurs réalisables chacune avec trois états de surface, ils offrent de multiples options créatives de couleur, forme et structure. Grâce à leur malléabilité, les panneaux fibreC sont également assez souples pour suivre les angles et les bords.

Seehaus P06

Le revêtement de façades est conçu comme une façade ventilée suspendue et est utilisable dans presque tous les types d’ouvrages. On peut ainsi combiner les propriétés physiques positives de fibreC et les avantages techniques et économiques d’une façade ventilée.

Seehaus P16

fibreC en France

Par sa faible épaisseur de seulement 13 millimètres et par sa malléabilité, fibreC contribue aux nouvelles possibilités d’expression et à un nouveau langage de forme des bâtiments contemporains. Depuis 2012, nous disposons de l’Avis Technique pour nos solutions de façades. Nous avons déjà quelques références impressionnantes. Des agences d’architecture comme CALQ, Marc Mimram, Laurent Goudchaux, Agence Schneider Architectes Urbanistes, Alluin Mauduit, JJ Chastang, JF Laurent, Rey-Lucquet, Atelier L2 et d’autres ont misé sur fibreC et ont habillé leurs bâtiments d’une peau minérale, en béton armé de fibres de verre.

_JOP8905
ZAC Landy Lot 2
2.000 collaborateurs de SNCF travaillent désormais dans cet immeuble de bureaux moderne, près de l’A1, à proximité du Stade de France. Le bâtiment (SHON 22.000 m²), signé par l’agence CALQ, Â a été certifié HQE. La façade double peau, les balcons et les cours intérieures décorés de plantes vertes créent un environnement de travail lumineux et un climat agréable. Plus de 2.000 m² de panneaux de façade en fibreC dans la couleur anthracite décorent les façades et dialoguent avec les surfaces en verre et en aluminium. Les panneaux ont été montés avec des fixations cachées, moyennant des inserts Keil. Le caractère authentique du béton donne une apparence minérale et rassurante au bâtiment.

Le groupe Rieder. La société autrichienne Rieder Smart Elements s’est spécialisée dans les solutions individuelles de façades en béton. Outre ses panneaux grand format fibreC, qui connaissent un succès international, Rieder propose des lattes en béton armé de fibres de verre au format très maniable et pratique. La ligne de produit Öko Skin vient également élargir les possibilités de mise en œuvre d’éléments en béton sur les façades. Grâce au développement de nouvelles techniques de production, la société est également en mesure de réaliser des éléments de béton fibré moulés en trois dimensions. FibreC 3D, un produit innovant qui a également été mis en œuvre pour la façade de la WU de Vienne, permet aux architectes et aux maîtres d’ouvrage d’utiliser des éléments de forme libre sur des façades aux géométries exigeantes. Avec ses différents produits de façade, Rieder parvient à associer flexibilité, qualités esthétiques et intelligence au niveau de l’enveloppe du bâtiment. 

Rieder Smart Elements est une filiale du groupe Rieder. Regroupant 5 sites de production à l’international et plus de 300 collaborateurs, le groupe Rieder produit et distribue des produits en béton innovants dans les domaines des infrastructures, du bâtiment et de l’architecture. Depuis plus de 55 ans, cette société autrichienne 100 % familiale conserve sa place parmi les leaders européens grâce à une politique d’innovation continue dans les domaines de la protection phonique, de la sécurité routière et du béton architectural. Commercialisées dans 47 pays, les façades Rieder ont su conquérir les architectes reconnus du monde entier, qui font confiance à des produits en béton esthétiques et respectueux de l’environnement.

www.rieder.cc