duendepr.com actualité Ligne Roset Paris Réaumur Avant-Première Nouveautés 2014

Ligne Roset Paris Réaumur Avant-Première Nouveautés 2014

RUCHE_Inga_Sempe_4

Une sélection de nouveautés Roset 2014 sera visible en avant-première dès le mois de mars au nouveau showroom Ligne Roset Paris -Réaumur. La gamme Ploum de Ronan & Erwan Bouroullec qui s’étend dans de nouvelles tailles et déclinaisons pouf, le sofa et fauteuil archétypal Hudson par Didier Gomez, la réédition du lit best-seller de Peter Maly,  l’ingénieux système de luminaires modulable Magnet signé Michael Raasch ou encore le fauteuil Ruché incontournable d’Inga Sempé (photo ci-dessus) qui vient compléter le sofa célébré par toute la presse et les acheteurs depuis 2010. RDV donc au 68 rue Réaumur en mars prochain pour découvrir ces nouveautés dans un nouvel écrin Ligne Roset. 

Sofa et fauteuil Hudson par Didier Gomez

Avec ce septième modèle, Didier Gomez a imaginé pour les environnements urbains un nouvel ensemble de sièges conjuguant légèreté visuelle, logeabilité remarquable et confort exceptionnel. Grande légèreté visuelle grâce à la structure décollée du sol, son élégant dossier incliné et à la finesse de ses coussins. La logeabilité résulte d’une profondeur minimale de 78 cm et de dimensions très compactes : le grand canapé accueille 3 personnes sur 194 cm de large seulement (134 cm pour le moyen canapé 2 places, 76 cm pour le fauteuil et 60 cm pour le pouf).

image42420.tif

Pour un confort d’exception, chaque utilisateur bénéficie d’une suspension individuelle à l’assise (ressorts Pullmaflex) et au dossier (sangles élastiques horizontales), évitant ainsi tout risque de basculement vers les accoudoirs ou vers son voisin ; chaque coussin est garni tout en plumes d’oie cloisonnées (3 compartiments horizontaux) au dossier et en mousse Bultex multi-densités parementée de plumes d’oie à l’assise (9 compartiments). Une version entièrement mousse est prévue pour les personnes allergiques à la plume.

image43100.tif

Lit par Peter Maly

« Je dessine des meubles pensés pour durer. A travers la recherche de formes expressives, originales sans jamais devenir ostentatoires, je souhaite que mes créations durent, passent les années surtout à notre époque de consommation accélérée. Le lit Peter Maly représente exactement cet idéal. Ses formes géométriques, faciles à décoder et ses atouts fonctionnels expliquent sa réussite. Beaucoup plus qu’un lit, c’est une île dans la pièce, entourée d’une large plage ponctuée de coussins mobiles. Ce lit a inventé une façon anticonformiste de vivre et de dormir ». Peter Maly.

LIT_PETER_MALY_1

Réédition du lit best-seller de Ligne Roset pendant plus de deux décennies, le lit Peter Maly s’adresse aux personnes qui privilégient dans leur chambre le confort, l’originalité et l’esthétique de leur lit. Et qui préfèrent une chambre dépouillée offrant un espace généreux de repos et de détente.  Les constructions récentes, avec intégration architecturale maximale des rangements, favorisent cette approche. Un mobilier de chambre léger (Travel ou Tarmac de la collection Ligne Roset) peut éventuellement le compléter. Il peut aussi se concevoir dans un petit loft ou studio, où le lit Peter Maly pourra aussi être utilisé comme lieu d’accueil convivial et de détente.

LIT_PETER_MALY_6

« J’aime le travail avec les formes géométriques, claires : elles sont pour moi la condition essentielle de leur pérennité ». Si cette citation du designer allemand Peter Maly peut éclairer toute son œuvre initiée dès 1970, elle s’applique parfaitement au lit Peter Maly présenté en janvier 1984 sur les Salons de Paris et de Cologne. Au point que ce lit, commercialisé à travers le monde avec succès jusque dans les années 2000, se prête magnifiquement à sa réédition, 30 années plus tard.

Magnet Lamp par Michael Raasch

Magnet Lamp est une interprétation moderne de la lampe à abat-jour classique. Guidé par la recherche de l’essentiel et de la solution étonnamment simple, le designer allemand Michael Raasch a dessiné une famille de lampes élégante et qui répond de façon parfaitement modulable à tous les besoins d’éclairage de l’utilisateur. L’abat-jour cylindrique en coton noir avec diffuseur en PMMA blanc procure une atmosphère lumineuse agréable. L’abat-jour est aimanté : il est donc possible de le positionner librement à la hauteur souhaitée, tandis que sa poignée permet de l’orienter à l’inclinaison voulue. Enfin, l’intensité lumineuse est contrôlée par un variateur. Utile pour la lecture ou la modulation de l’ambiance lumineuse pour la conversation ou les soirées télé.

image40396.tif

Cette même idée est déclinée sur une lampe à poser et une liseuse mais également sur une applique. Dans ce dernier cas, l’abat-jour aimanté ne se fixe pas sur un mât mais sur un support en acier laqué noir 45 x 6 cm, à poser au mur verticalement ou horizontalement : l’abat-jour peut aussi se positionner ou se déplacer à volonté.

Table d’appoint Piani par Andreas Kowalewski

Né à Berlin, titulaire d’une maîtrise de design industriel, Andreas Kowalewski a acquis une expérience diversifiée en travaillant pour plusieurs studios de design allemands puis pour des centres de design de Whirlpool à Varese, de Audi à Ingolstadt ou de Philips à Eindhoven, Singapore et Amsterdam où il assure actuellement la direction du design créatif. En parallèle, il y a créé en 2011 son propre cabinet de design spécialisé en design industriel et design mobilier. Son travail a reçu de nombreuses distinctions dont un Red Dot Product Design Award pour Philips en 2013. L’intention du designer était d’imaginer une famille de table basse, table d’appoint, bout de canapé/chevet à la fois très pratique et simple tout en bois massif, qui puisse révéler la beauté du matériau et le savoir-faire artisanal de sa mise en œuvre. Si le choix du double plateau augmente la capacité fonctionnelle, sa disposition superposée en croix met aussi en valeur la qualité de sa construction.

image44404.tif

L’utilisation d’un bois massif contrasté en essence et en coloris pour le piétement, le frêne teinté noir exalte pleinement la richesse et la chaleur du noyer massif des plateaux : chaque pièce de bois est choisie avec soins en termes de couleur et de veinage. Enfin, l’assemblage visible du sommet des pieds dans les plateaux, au- delà de son aspect décoratif, accentue la parfaite précision de la construction. Cette fusion intime de tous ses éléments constitutifs donne une impression d’unité lisse aux tables Piani, sans pièce ajoutée d’aucune sorte. Leur grande douceur est encore renforcée par la forme arrondie des plateaux et la section ronde des piétements. Leur inspiration japonisante provient peut-être de la fréquentation d’Andreas Kowalewski avec le fabricant Miyazaki pour qui il a dessiné une chaise en 2011.

image44446.tif

Fauteuil Ruché par Inga Sempé

« C’est difficile de faire un canapé. En refaire un autre pour une société pour laquelle on en a déjà fait un, c’est encore plus délicat. Après Moël (2007), qui est de la famille des « tout mousse », j’ai eu envie de prendre une voie très différente : un canapé décollé du sol par une structure simple et fine, qui enlève une assise confortable. J’ai été, au début, inspirée par les balancelles, ces banquettes à bascule qu’on sort dans les jardins en été, faites de tubes et de tissu et dont j’aime la légèreté. Comme elles, Ruché mêle rigidité et souplesse, de l’air et peu de matière.” explique la designer. La structure de Ruché est en hêtre massif, teinté ou naturel. J’ai tenu à offrir une version en hêtre naturel : le bois naturel, c’est beau, c’est qualitatif, c’est authentique, c’est moderne, et en même temps cela repose, car c’est un des rares éléments naturels qu’on peut avoir dans un salon. Les angles des pieds sont travaillés en congé, ce qui les affine et protège des chocs le fil du bois.

Capture One Session37572.tif

Sur ses jambes fines repose une couette épaisse au matelassage particulier, sorte de boutis ou de capitonnage fait d’un quadrillage de coutures interrompues. Tour à tour plaqué par les points puis libéré, le tissu « frise » par endroit, ce qui lui donne son aspect singulier et son nom de Ruché (étoffe froncée ou plissée qui sert d’ornement sur un vêtement). Les reflets dus aux changements de niveaux sont très riches et s’ombrent différemment selon le tissu employé. Une toile simple s’enrichit de reliefs, du velours capte la lumière selon tous les angles… ce matelassage, simple en fin  de compte, a fait l’objet de beaucoup de recherches et d’essais, que ce soit au début dans mon agence sur ma petite machine à coudre ou à l’atelier de prototypage à Briord, sur les machines professionnelles des couturières, et pour finir par les tests sur l’automate de couture programmé qui réalisera les canapés. Ruché associe ainsi pour Ligne Roset l’inhabituel et la tradition. L’inhabituel avec cette structure en bois massif, et la grande tradition : le matelassage, cœur de son savoir-faire. Ses montants longilignes et les ondulations de sa couette, forment un ensemble harmonieux de droites rigoureuses et de courbes moelleuses. Élancé et fin, Ruché est néanmoins accueillant et moelleux.

Capture One Session37574.tif

Sa structure interne, son rembourrage et son matelassage ont été élaborés afin qu’il soit très confortable. La hauteur de ses accoudoirs étant la même que celle de son dossier, on peut également s’asseoir de côté et ainsi allonger ses jambes : raffinement majeur, l’accoudoir est monté sur sangles élastiques afin de pouvoir s’y adosser en tout confort. Outre ses versions 2 et 3 places, pouf et méridienne classique, Ruché est aussi proposé en une version de méridienne qui intègre une tablette à l’extrémité de son assise. Celle-ci permet d’y poser plateau, livres, lampe, projecteur de DVD… C’est une typologie nouvelle, qui permet, par exemple, dans une pièce étroite de bénéficier d’une table basse sans pour autant encombrer le passage. » Ajoutons que la conception même de Ruché permet une déclinaison de sièges qui allient confort et logeabilité : sa profondeur n’est que de 86 cm, ses longueurs s’étagent entre 170 et 200 cm, idéales pour de petits appartements. Enfin, sa hauteur d’assise (46 cm) séduira toutes les clientèles, y compris celle que rebutent des assises trop basses.

RUCHE_Inga_Sempe_8

En 2014, Inga Sempé complète la gamme Ruché avec un fauteuil à accoudoirs asymétriques. Effet de style peut-être mais pas seulement : l’accoudoir haut équipé de suspension à sangles élastiques permet de s’y adosser confortablement et de passer les jambes par-dessus l’accoudoir bas. Un ilot de confort et de jeu, éventuellement complété du pouf Ruché, qui ne séduira pas que les femmes et les enfants. Ce fauteuil existe en 2 versions : accoudoir haut à gauche ou à droite.

Tarmac par Dieter Zimmer & Burkhard Hess

D. Zimmer et B. Hess sont partis du constat que la demande de meubles meublants a sensiblement diminué ces dernières années dans le domaine de l’habitat. Ils pensent qu’une des causes de cette baisse vient du fait que les architectes dessinent de plus en plus de fenêtres et baies vitrées dans les appartements et les maisons et que ces derniers espèrent que leurs propres meubles soient utilisés comme éléments d’architecture.

TARMAC_D.Zimmer_B.Hess_5

Pour contrer cette évolution, ne devrait-on pas avoir pour les meubles une nouvelle conception sous forme de « collages », plus proche de la vie réelle ? Le concept : un programme de meubles structuré de façon simple pour meubler les habitations d’aujourd’hui, un programme qui tient compte des plans d’appartements courants et qui associe de façon très libre différents modules pour en faire des ensembles complets, un programme souple qui développe une idée commune pour la chambre et le séjour, les deux approches pouvant même être mixées dans un esprit studio. Les meubles sont constitués de quelques modules facilement composables (esprit copier-coller), par simple juxtaposition.

image42532.tif

La juxtaposition peut réaliser des meubles avec façades fermées (armoires) ou des ensembles composés d’éléments disposés de façon déstructurée et aérée. Un socle (tarmac) relie visuellement les différents modules. Il peut aussi servir de podium bas pour y déposer différents objets : TV, luminaires, objets déco… Les meubles n’ont pas nécessairement besoin d’être préconçus de façon parfaite. Il est possible de créer des zones de rangement improvisées. Des coffres niches, des barres penderies latérales permettent d’utiliser les côtés des coffres de façon active. L’utilisateur peut assembler les fonctions de façon individuelle et les adapter à la pièce concernée. Il peut enfin compléter son meuble avec le temps et le modifier très facilement (modification de son espace, déménagement, famille recomposée…). Le nombre volontairement limité des pièces élémentaires et de leurs finitions permet d’offrir une tarification attractive.

www.ligneroset-parisreaumur.fr

www.ligneroset.fr