duendepr.com actualité Collection Sezz par Christophe Pillet pour Emeco

Collection Sezz par Christophe Pillet pour Emeco

Dessinée originellement pour l’Hôtel Sezz à St Tropez, Emeco est heureux de dévoiler la collection d’assises en aluminium Sezz composée de chaises, tabourets et chaises pivotantes dessinées par Christophe Pillet. Reconnu pour son travail sur les icônes, sa recherche d’élégance intemporelle, réminiscence d’un âge d’or, Christophe Pillet illustre ses thématiques avec ces 5 pièces emblématiques : une série de chaises et tabourets réalisés en aluminium recyclé à l’usine Emeco en Pennsylvanie selon le savoir-faire traditionnel de la marque.

 

« La chaise est une petite histoire à propos d’Emeco et de ce qu’Emeco est devenu : être capable du meilleur. C’est une histoire spécifique, une interprétation du savoir-faire Emeco. » résume Pillet. « Je suis heureux de m’asseoir dans une chaise Sezz car elle combine nos savoir-faire, matériaux et process pour créer une icône moderne » dixit Gregg Buchbinder, CEO Emeco.

Cette collaboration a débuté à l’occasion du projet de l’hôtel Sezz à St Tropez pour laquel Christophe souhaitait donner une tonalité « à la maison loin de la maison ». En mixant le mobilier comme il le serait dans une maison de vacances, il a créé une ambiance immédiatement cosy et intime. « Enfant j’ai grandi au milieu des meubles Eames. A l’époque ils avaient l’air modernes et le sont restés. Christophe a capté la même poésie. L’hôtel Sezz restera jeune pour toujours » selon Buchbinder.

St Tropez est une destination internationale festive de l’été, mais c’est aussi avant tout un village traditionnel français « Les Hôtels sont relativement similaires ici: beaux, show-off, fashion etc … Je voulais une émotion différente, plus « impressionniste ». La végétation sèche, l’ombre des arbres, le soleil qui chauffe la peau sur la plage. Des émotions plus qu’un décor, comme une scénographie, ou un parfum qui rassemble des fragrances différentes de souvenirs précis. »

La collection est une fusion séduisante entre confort et durabilité, tirant partie de la force brutale industrielle du process autant que de la sensualité sophistiquée d’un fauteuil lounge très français. « La collection joue subtilement des qualités indéniables qui font la magie d’Emeco : aluminium recyclé, caractère indestructible, absence de raccords, de soudure. Toutes ces qualités sont là, mais invisibles. Le territoire caché d’un vrai produit de luxe » résume Pillet.

Sezz est emblématique de la volonté de Pillet de produire des objets avant tout connectés à nos émotions « Cette chaise n’est pas faite pour avoir un look, elle est faite pour vous donner envie de monter dessus pour faire la sieste. L’idée est d’être intemporel tout en créant du désire en utilisant l’objet dans sa forme la plus pure. Quand vous collectionnez des objets, vous voulez les garder longtemps même après qu’ils soient passés de mode. « dixit Pillet. « Dans 100 ans, Sezz sera le genre de chaise que vous retrouverez dans les brocantes ou peut être dans les musées. Dans les deux cas, il faut un produit capable de durer » pour Buchinder

« Nous achetons des choses parce que nous voulons le souvenir, la valeur qui y sont attachés. Je vois souvent mon travail de designer comme celui de l’écrivain, du

cinéaste et des artistes en général : raconter des histoires. Vous achetez un meuble car il a une valeur sentimentale, comme garder une vieille photographie. Tout cela ce sont des moments de votre vie, en les choisissant vous construisez votre histoire » résume Pillet.

Christophe Pillet

Clarté d’expression et recherche de simplicité fondent la démarche : l’économie du trait de Christophe Pillet est une forme d’élégance aboutie. Le luxe et la mode, Lancel, Lacoste, Catherine Malendrino, John Richmond , le restaurant Guilo Guilo ou Renault pour ses stands plébiscite ce lexique maîtrisé de sensualité et de raffinement qui a fait de Christophe Pillet l’un des rares designers français porteur d’une reconnaissance internationale. Il ne cesse logiquement de développer les territoires de son activité au delà de l’objet et du mobilier. Hôtellerie, boutiques et direction artistique le conduisent désormais aux Etats-Unis, en Grande Bretagne ou au Japon.

Emeco

Foundé en 1944 par Wilton C. Dinges, la Electrical Machine and Equipment Company est la quintessence de l’usine américaine installée à Hanover en Pennsylvanie. Emeco est le leader de la chaise en aluminium depuis 65 ans. Elle applique ses principes fondateurs pour bâtir autant une culture que du business. Le premier produit Emeco est la Navy Chair, fabriquée pour durer 150 ans. Les produits sont fabriqués artisanalement pour durer et les principes qui ont fondés cette première chaise continuent de guider l’entreprise aujourd’hui. Emeco est toujours dirigé par des gens qui voient les problèmes comme des opportunités et qui croient dans la liberté seulement si elle permet de créer un monde meilleur. Les nouveaux matériaux, les nouveaux process ouvrent de formidables possibilités qu’ Emeco veut faire partager au plus grand nombre.

L’intention étant de produire des projets qui durent des décennies, Emeco a toujours été très séléctif sur les produits mis en production. Pas de design tendance, à la mode aussi vite qu’ils seront dépassés. Comme le vrai amour, les produits Emeco sont pour toujours. Depuis des années, la société travaille avec les meilleurs designers pour concevoir des produits qui vont embellir avec le temps. Aujourd’hui Emeco est la pointe de la révolution durable qui promet un cycle de vie des produits plus intelligent et respectueux de l’environnement en produisant des chaises et des tabourets faits à 80% d’aluminium recyclé ou 65% de produit PET recyclé ( en majorité des bouteilles pour boissons). Emeco a collaboré avec les plus grands designers et les groupe les plus respectés au monde : Philippe Starck, Frank Gehry, Norman Foster, Ettore Sottsass, Coca Cola et Mc Donalds, Conrans and Morgans partagent tous ce même engagement pour un futur meilleur. Emeco travaille à rendre tangible cette vision et inspirer ce que le monde compte de meilleur.