duendepr.com actualité Le Quatrième Mur par N°111, François Bauchet et Eric Jourdan

Le Quatrième Mur par N°111, François Bauchet et Eric Jourdan


Initié par N°111 avec François Bauchet et Eric Jourdan, le Quatrième Mur était l’une des expositions off qui a créé l’événement lors de la Biennale de St Etienne 2010. Dans un ancien cinéma et sous ce mystérieux intitulé, trois ex- étudiants stéphanois invitaient deux de leurs ex-professeurs pour une expo collective en forme d’hommage-remerciements-transmission pour un résultat où les professeurs n’ont pas à rougir de leurs élèves, et vice versa. L’installation mettait en scène des objets du quotidien qui, par leurs dessins et leurs différentes échelles, venaient rythmer et composer l’espace scénique. L’objectif était d’amener le spectateur à observer les objets de notre environnement domestique sous un nouvel angle et à reconsidérer la relation des objets entre eux.

Le quatrième mur évoque le mur intellectuel séparant l’acteur sur scène et le spectateur dans la salle. L’installation des objets sur une scène provoque une mise à distance du spectateur. Le but de l’effet de distanciation est d’amener le spectateur à considérer ce qui se déroule sur la scène d’un oeil investigateur et critique. Distancier, c’est transformer la chose qu’on veut faire comprendre, sur laquelle on veut attirer l’attention, de chose banale, connue, immédiatement donnée, en une chose particulière, insolite, inattendue. ” N°111

 

 

Secrétaire

Eric Jourdan

Tube acier, bois

 

 

Lampadaire

N°111

Métal, bois, bandeau à leds

Ce projet est une reflexion sur l’objet lumineux en tant que générateur d’atmosphère et d’espace. La lumière est diffusée de manière indirecte pour englober le lieu à la manière d’une micro-architecture. Sur la scène, la forme de l’abat-jour se dévoile selon les points de vue: le profil devient volume construit.

 

 

Guéridon

François Bauchet

Résine, plateau en marbre

 

 

 

Méridienne

N°111

Bois, métal, drap de laine Deschemaker

“Le profil de ce projet est dessiné de manière à évoquer l’image d’un paysage construit. C’est une pièce hybride à l’usage libre, placée au ras du sol, jouant entre la masse et la fragilité, le volume et l’aérien. Sur scène, tel un décor de théâtre la méridienne offre différents volumes et différents plans selon les points de vue.

 

 

Suspensions

N°111

Cristal soufflé

Ce projet est une invitation à observer la lumière différemment, né de la confrontation des propriétés de transparence et d’opacité du verre. En faisant varier celles-ci, l’aspect et la perception d’un même objet en sont modifiés. La mise en oeuvre artisanale laisse l’aléatoire faire de chaque suspension une expérimentation. Sur scène, les suspensions placées à différentes hauteurs viennent rythmer l’espace.

Crédits Photos Studio Caterin

 

N°111 est un bureau de création pluridisciplinaire né des savoir-faire complémentaires de Sophie Françon, Jennifer Julien et Grégory Peyrache. Ne se limitant pas à une échelle, une méthode, ou une discipline, l’équipe a une démarche globale qui interroge notre cadre de vie pour proposer une création à plusieurs, basée sur le partage des idées. Chaque projet est un moment de collaboration, avec une volonté d’imbriquer étroitement la conception et le processus de fabrication, en faisant dialoguer forme, matériaux, et technique. Le bureau N°111 se réunit autour de projets divers, dans les champs de l’objet, du mobilier, de l’architecture, de l’aménagement d’espace et de la scénographie. www.numero111.com

 

Eric Jourdan est né en 1961 à Chatou. Il est diplômé de l’école des beaux-Arts de Saint-Etienne et de l’Ecole Nationale supérieure des arts décoratifs. Il débute une collaboration avec la Galerie Néotu et aura en 1991 une exposition personnelle à la Fondation Cartier. Après une carte blanche pour le VIA en 1995, la galerie Gilles Peyroulet présente deux expositions personnelles d’Eric Jourdan. Il réalise plusieurs programmes de signalétique et d’aménagement urbain, dont la signalétique et le mobilier de la cité universitaire internationale de Paris avec Ruedi Baur. Depuis 2002 il travaille avec Ligne Roset, société avec laquelle il obtient un Red Dot Design Award pour le canapé Snowdonia. En 2010 il réalise avec Francesca Avossa l’aménagement du salon Première Vision. www.ericjourdan.fr

 

François Bauchet collabore avec la galerie Neotu de 1984 à 1998. Il réalise en 1985 un projet pour le petit café de la fondation Cartier à Jouy-en-Josas dont il aménage les bureaux en 1987. Cette même année il est invité à participer à la Documenta de Kassel. Suivent divers aménagements : vitrines et mobilier d’accueil du Centre d’Art de Vassivière en Limousin, accueil du Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Etienne, étude de liaisons interquartiers « Du jeu de mail à la basse ville » pour la ville de Dun- kerque, mobilier d’exposition et café de la galerie du jeu de Paume, mobilier, passerelle et folie pour le parc du château d’Azay-le-Rideau… Depuis 1999 il collabore avec l’agence et la galerie Kreo pour lesquelles il réalise régulièrement de nouvelles collections. En 2000 le Musée des Arts décoratifs organise une exposition personnelle autour de son travail. Il est désigné Créateur de l’année 2002 au salon du meuble de Paris. Ses meubles et objets sont actuellement édités par les sociétés : Kreo, Cinna, Roset, Ercuis, Haviland, GHM. www.francoisbauchet.com