duendepr.com actualité Transplant, séminaires design extramuros

Transplant, séminaires design extramuros

Né de la volonté de deux designers, Alexandre Bau et Birgitta Ralston, Transplant est un centre de compétence design installé au coeur des fjords de l’ouest de la Norvège, tout juste classés “meilleure destination touristique au monde” par le National Geographic. Une raison supplémentaire pour découvrir ce cas rare de transplantation créative hors les murs qui accueille depuis deux ans les entreprises en mal de régénération de leurs cellules les plus grises.
Résumé à sa fonction première, Transplant est lieu de séminaire doublé d’une matériauthèque réalisée notamment en partenariat avec l’Innovathèque française. Mais la magie tient d’abord du lieu et de l’équipe qui l’anime. Planté au bord du fjord Dals à la pureté aussi minérale que suave, le bâtiment dessiné par Attila Eris, architecte du Renzo Piano Workshop est un phalanstère contemporain de quatre modules interconnectés, soit 600 m2 dédiés à l’accueil des workshops, conférences et plus simplement à la vie ensemble au bout du monde.

Véritable livre ouvert face à la mer, ses murs extérieurs imaginés par les deux concepteurs de Transplant sont un jeu de trompe l’oeil en relief, immense accumulation de page blanches, un appel à l’inspiration dont les tranches séparent les différents fonction du bâtiment.

Ralston & Bau donc, soit deux designers à la tête d’un centre de compétence design. Logique. Sauf qu’en poursuivant une vraie carrière en paralèlle (ils viennent par exemple de finaliser l’aménagement du restaurant parisien “Sous les cerisiers”), les deux compères, lui français, elle suédoise, ont toujours les mains plongées dans la création la plus comtemporaine et coachent des séminaires et workshops qui sont tous sauf des aimables conférences de jeunes retraités du design sur le retour…

Mixant art, recherche, tendance et design avec le pragmatisme appliqué des scandinaves, capables d’adapter sur-mesure le contenu des interventions à chaque culture des entreprises qui leur rendent visite, ils comptent désormais des références prestigieuses. Des équipes qui viennent jusqu’au bout de leur monde pour se trouver ou juste se retrouver, dans un cadre unique où l’expérience du silence est aussi probante que celle de l’ébullition des cerveaux.

En deux ans, Transplant est sans doute le modèle d’une décentralisation dont rêve n’importe quel élu local français : un équilibre parfait entre transplantation urbaine et culture locale. C’est-à-dire où l’un profite de l’autre pleinement, au lieu de faussement se respecter. Un exemple, à rebours des clichés, à suivre et à visiter.

www.transplant.nu